• Coup de poker pour cette journée de samedi à Signes, avec un max de pilotes qui n'hésitent pas à grimper à pieds, pour vite décoller avant que le ciel ne se dégrade.

    Signes, coup de poker

    C'est franchement sud-est et même parfois de grosses bouffes Est !

    Signes, coup de poker

    Marc décolle juste après Guillaume et ils vont en plaine pour tenter un thermique salvateur.

    Signes, coup de poker

    Cédric, Mig et Nico se jettent aussi dans le trou...au vu des mouvements de voiles, les autres pilotes restés au sol, ne sont pas pressés de décoller.

    Signes, coup de poker

    Alaing, Patrick R, et Luc sont dans la mêlée et chacun tente de grimper pour trouver une masse d'air plus propre.

    Signes, coup de poker

    Les copains montent vers la st Baume poussés par le sud-est...je tente à mon tour, Marc est posé au cimetière et remonte en courant.

    Sur le relief c'est malsain et je file direct vers l'atterro pour essayer de trouver une bulle en bas. A 100m sol je tourne un petit thermique qui me pousse vers Chibron à 1250.

    Signes, coup de poker

    A ma droite Alaing avec sa Lynx, Nico en delta2 et Mig avec sa Triton.

    Signes, coup de poker

    Vers le circuit c'est bien au soleil.

    Signes, coup de poker

    Vers le déco, les ailes continuent de décoller, mais le vent semble encore soutenu.

    Signes, coup de poker

    Nico est parti sur la st Baume, tandis qu'Alaing et Mig reviennent vers Signes. Je décide d'aller vers Cuges en restant en milieu de vallée.

    Un éclair illumine le ciel entre la st Baume et moi...je décide de poser aux panneaux solaires avant Cuges.

    Signes, coup de poker

    Nico pose à Riboux, et Mig vient nous chercher avant l'orage, merci à lui et Cédric pour la navette.

    En rentrant le ciel est bien chargé.

    Signes, coup de poker

     


    votre commentaire
  • J'y pense et puis j'oublie... D'après une réflexion sur instagram du groupe voltige 06... Pour ceux qui n'ont pas facebook...

    En fait j'y pense souvent et de plus en plus en voyant les vidéos de secours tirés et qui finissent mal...

    Exemples :

     

    Une fois passé tous les problèmes de mauvais pliages, de mauvaise installation dans la sellette, d'inadéquation sellette/secours, etc.

    Le souci c'est le lancé de secours dans le cône de suspentage... On voit plein de vidéos ou le secours finit dans le cône de suspentage. Heureusement souvent ce sont des pilotes acro qui ont 2 secours. Mais souvent aussi le second secours finit également dans le cône de suspentage...

    Pourtant à la vue des images, le lancé du secours parait ok. Le pilote lance son pod avec énergie, le plus loin possible. Mais comme il est en autorotation twisté la voile et son cône rattrape le secours avant que celui-ci ait écopé !

    En théorie il faut jeter son pod énergiquement avec un max de vitesse, d'un mouvement ample, dans la direction de l'horizon, légèrement au dessus. Si on est en autorotation à droite, la voile est à gauche du pilote et dans l'idéal il faut jeter le secours à gauche derrière la voile, pour que le secours ait le max de temps pour écoper avant que la voile et son suspentage ne le rattrapent....

    Or dans la vraie vie du crossman, en plus du stress qui rend l'analyse de situation délicate, les secours sont montés d'un seul coté. Souvent à droite. Donc le choix du coté du lancé n'en est plus un...

    Certaines sellettes de compétition (type exoceat) ont d'ailleurs deux poches de secours, une de chaque coté...

    Mais le crossman commun qui vole en cross n'en a qu'une, quasiment systématiquement à droite.

    Ne croyez pas résoudre le problème avec un ventral, s'il est relié aux épaules car dans ce cas la sangle qui relie le secours à la sellette passe sur un coté, le droit le plus souvent... Mais peut être est-il possible de lancer le secours en ventral sur la gauche même si la sangle de liaison passe à droite ? On peut se faire rappé un peu la gueule, mais y a des chances que ça marche...

    Sinon un ventral monté aux maillons. Dans ce cas le choix du coté est complètement libre.

    Pour ce qui est du Rogallo, voilà une vidéo qui montre que si le Rogallo finit dans le cône de suspentage, il ne s'ouvrira pas. Par contre un carré ou mieux un rond a plus de chance d'écoper un peu et donc de finir par s'ouvrir et sauver la vie du pilote...

     Et du coup moi qui me croyais tranquille avec un Rogallo et des maillons largables j'ai un gros doute... En cas de twists, et du Rogallo dans le cône les maillons larguables sont- ils une bonne chose ou une mauvaise.... Ca dépend de comment le secours pourra écoper une fois la voile déconnectée d'un coté. Mais si le secours est bien pris et qu'il n'écope pas du tout, c'est la chute libre pour de bon avec aucune chance de s'en tirer...

    Bref aucune certitude, aucune solution miracle, sauf 2 secours ou un secours ventral connecté aux maillons couplé à une bonne analyse avant le lancé fatidique pour maximiser les chances...

    Et si on avait un extracteur pyrotechnique comme avant ? pour permettre de jeter le secours loin et vite  ?

     

    Je ne parle pas du cas du système base, qui en cross me parait peu adapté car souvent nous sommes peu haut; près des pentes en montagne.Et en plaine de toute façon il est interdit de larguer sa voile en France...

     

    Bref de quoi débattre encore... J'aimerais bien avoir l'avis des spécialistes...

    Flo Grafoulière préconise, à part le système base + deux ronds pour l'acro, car faciles à plier et max de chance d'écopage, et en cross que des ronds...

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Bon ce matin en voyant le ciel, on se dit, là ça-y-est y fé beau !

    Et en arrivant au déco sud-ouest à 11h30, Marcos est très haut en bi et les nuages sur la st Baume semblent poussés par du nord-Est et arrivent sur le déco..... 

    Le Cuges du vendredi

    Nownow se bat pour tenir dans une pétole et la plaine passe dans l'ombre inexorablement. Je me prépare, décolle et descend poser en 10 mn, malgré un petit thermique à 150m sol, que Marc arrive a enrouler aidé par un rapace!

    Le Cuges du vendredi

    Le fourbe Cédric, fonce sur lui et tous les deux grimpent au plaf ....Ensuite Mig et Roland sautent en l'air, mais me rejoignent au terrain aussi rapidement sans rien choper !

    Le Cuges du vendredi

    Nos deux lascars (fourbes) avancent en plaine à la rencontre d'un gros gris, qui semble les attirer.

    Le Cuges du vendredi

    Mais le choix suivant semble très contestable et nos amis (toujours les fourbes) reçoivent tous les noms d'oiseaux du répertoire, par Mig et moi-même !

    Le Cuges du vendredi

    Enfin, gaspillage de gaz ultime, c'est aux oreilles et en 3.6, qu'ils perdent leur gain....histoire d'agacer les pilotes au sol, ou ceux encore au déco...bad

     

    Le Cuges du vendredi

     

     

    Ils posent et plient sous les premières gouttes....JUST IN TIME !

    Au déco, il reste toujours les quelques pilotes qui attendent une amélioration !

    Gérard


    1 commentaire
  • Pendant qu'on pleure entre grisaille, pluie, orages, mistral et boulot, d'autres profitent du système weekend et des ponts pour prendre du bon temps au bord du bassin d'Arcachon, face au banc d'Argain...

    François, l'ancien Rapace retourné chez lui en 2010 dans le Jura ma envoyé quelques clichés de sa semaine...

     

    Vue de son emplacement au camping...

    Pylat en mai...

    Apparemment ils sont nombreux

    Pylat en mai...

    Vraiment très nombreux...

    Pylat en mai...

    Pylat en mai...

    Pylat en mai...

    Pylat en mai...

    Tout ce soleil et ces voiles ça fait rêver non ?winktongue


    1 commentaire
  •  Tous mes vœux de bonheur mon pote

    L'évènement du jour


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires