• Week-end du 1erMai

    Comme on annonce un week-end mitigé, je pose le vendredi pour aller à St Vincent les forts avec mon pote Gégé the fly. La pluie est tombée dans la nuit et quelle surprise en montant de Digne en arrivant au col du Labouret...il a neigé !

    Week-end du 1erMai

    La température est quasi polaire et on se demande si on va oser décoller.

    Week-end du 1erMai

    Week-end du 1erMai

    Heureusement il y a quelques pilotes et on se prépare en évitant les plaques de neige.

    Week-end du 1erMai

    Malgré le froid les thermiques sont bien présents et ça monte facile.

    Week-end du 1erMai

    Le paysage est superbe

    Week-end du 1erMai

    Les pétards dérivent poussés par le Nord.

    Week-end du 1erMai

    Les nuages arrivent par dessus le Morgon poussés par un nord-est assez soutenu.

    Week-end du 1erMai

    Une bonne heure de vol à zéro degrés...

    Week-end du 1erMai

    Descente en plaine pour poser au déco, et second petit vol après s'être réchauffé...

    Arrêt café à Seyne les Alpes après ce vol vivifiant.

    Samedi on retrouve un paquet de monde à St Géniez, le ciel est superbe et pas de neige en vue.

    Week-end du 1erMai

    Après le déco, on grimpe à 1800 en moins de 15mn et direction Entrepierre.

    Week-end du 1erMai

    Les pétards sont petits et teigneux et j'arrive sur la Baume à 1700.

    Week-end du 1erMai

    J'hésite à traverser et je fais bien la dérive des cumulus est Est ! Retour vers le déco après être monté à 2600.

    Week-end du 1erMai

    Ça caille bien mais heureusement j'ai les manchons.

    Week-end du 1erMai

    Retour sur st Géniez bien contré par le vent qui pousse de plus en plus, exit le triangle que je voulais faire oops

    Week-end du 1erMai

    Je repasse sur le Trainon mais je n'avance plus qu'à 7km/h face au vent, je descend poser après avoir entendu à la radio qu'un hélico de secours est attendu dans les minutes qui suivent. Tout le monde pose.

    Week-end du 1erMai

    Un pilote s'est fait reculer derrière la crête il s'est abîmé la clavicule et cassé le fémur.

    Week-end du 1erMai

    Aux nouvelles aujourd'hui, le pilote va bien et à été opéré.

    Une longue convalescence commence.

    « Bleine on t'aime...Chasseurs de sites »

  • Commentaires

    1
    ksuxcle
    Lundi 1er Mai à 19:37

    Très mitigé sur l'utilisation des manchons.. J'en ai acheté la semaine passée à St-andré (65€!) Car le froid était insoutenable. Mais après essais je m'aperçois que c'est une grosse gêne et source d'accident...

    1) au déco c'est emmerdant et ça demande beaucoup plus d'attention pour pas s’emmêler ou avoir un tour de frein ou autre connerie...

    2) difficile de faire un demi tour de frein pour ceux qui pilotent comme ça (afin d'avoir les bras + hauts et d'être + réactifs et précis en conditions fortes. )

    3) très difficile de piloter aux C ! Or sur les nouvelles voiles et surtout les 2 lignes c'est la façon de piloter ! C'est un gros souci !

    4) ça ne reste pas forcément très bien en place et la poignée de frein peut passer à travers et sortir... on perd les manchons... pas pratique de se servir de la radio ou utiliser une gopro...

     

    Je pense que finalement je vais acheter des gants chauffants !

     

    2
    Lundi 1er Mai à 22:34

    il faut décoller en ayant les manchons jusqu'aux coudes, ensuite quand tu as froid tu les remontes pour cacher les mains et les poignées de freins, tu peux piloter aux arrières en gardant les freins lâchés au max, et pour parler à la radio tu sors la main et tu reprends ton manchon ensuite, facile

    3
    ksuxcle
    Mardi 2 Mai à 07:05

    Le prob avec les manchons sur les coudes c'est qu'en cas d'urgence, si tu as remonté les manchons au dessus des mains, si tu veux tirer la poignée de secours, tes mains restent dans le manchon... Pas pratique frown

    Pour piloter aux arrières je ne vois pas la différence avec les freins relâchés ou pas ? Pas de possibilité de grip correct avec les manchons qui sont comme des moufles géantes. (ou alors tu sors les doigts des manchons mais dans ce cas c'est pas la peine d'avoir des manchons) J'arrive à tenir quelque chose, un peu, mais c'est très inconfortable, pas du tout reposant car pas de bonne prise sur les arrières. Et en cas de tempo énergique vu que j'ai pas une bonne prise je risque de glisser et me la prendre sous les pieds (la voilearf)

    4
    JML
    Mercredi 3 Mai à 13:46

    Je partage à 100% l'avis de Guillaume concernant les manchons et je n'ai pas été convaincu non plus par les gants chauffants. J'ai enfin trouvé une solution qui me convient. Les gants de chasse toundra de chez décath. ce sont les moufles très chauds dont on peut extraire les doigts facilement par une ouverture qui est dans la paume de la main.

    le prix était de 25 et les derniers ont été vendus 13. J'espère qu'ils vont re fabriquer ce modèle astucieux. https://www.decathlon.fr/gant-toundra-500-marron-id_8281313.html

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :