• C'est le printemps par MIG

    Mercredi et jeudi sont prévu plutôt de bonnes journées de vol … c'est un peu tôt dans la saison
    mais bon je suis libre et motivé alors c'est décidé pour partir en rando-vol sur deux jours.
    Je serais bien parti de Signes, à coté de chez moi , mais comme je préfère éviter la R95 , tant pis ce
    sera départ de la sainte Victoire. Ce sera l'occasion de rendre enfin les gants à loic2 que je traîne
    depuis 1 mois et de voir les copains de parapente .
    Fabrice , un voisin , me propose de m'emmener et de venir voler du pic : génial , je n'aurais pas a
    me soucier de la voiture !
    Il y a du monde une de fois de plus qui a réussi a se libérer … tout le monde est assez zen , et on
    attend patiemment que cela se mette en place : les premiers cums qui se forment sur la sainte baume
    sont bien haut , hum mmm ça sent bon tout ça !
    Un , deux , deux et demi puis trois cycles de formation devant la sainte et ça y est , il est temps de
    se mettre en l'air.
    L'aérologie est généreuse je trouve un thermique qui me décale bien mais 1600 c'est suffisant
    surtout qu'il y a un super nuage à Concors et jml y a déjà fait le plein.
    Et hop plaf facile puis je me place ouest sur la Vautubière mais c bizarre ça ce passe à l' Est du
    nuage... du coup je met du temps a monter et une voile va au plaf en 2/2 a l'Est : c bien là bas que ça
    se passe , je suis mal placé...mais j'ai pas envie de passer a l'Est pour me laisser de la marge en
    dérive au cas ou... tant pis je traverse la Durance en prenant soin de sortir de la zone de Cadarache
    car vu mon placement de m... j'ai pas envie de me prendre une dégueulant e et faire un bivouac
    gendarmerie.
    Sur Beaumont je comprend plus du tout la masse d'air , c le bordel , pourtant loic2 est bien haut vers
    Manosque...Tant pis , je vais assurer le coup et aller vers Valensole ou en général la dérive est assez
    simple a sentir. Je retraverse la Durance et je chope un thermique après Vinon que je ne lâche pas
    avant st martin de Bromes. Pas de doute, la dérive est d'un ouest bien prononcé.

    C'est le printemps


    Mais bon je suis bien haut maintenant et j'arrive a 1600 a St jurs et me refait a 2400 . Je vole tout
    seul je sais pas ou sont les autres.
    J'ai perdu pas mal de temps en début de vol donc je décide de passer tout droit vers Barême , parce
    que si je tente de passer par la montagne de Beyne, avec l 'ouest qu 'il y a , je suis pas rendu !
    Je survole Barême mais a 1400 il va falloir me refaire et lutter contre cette tendance a dériver vers
    Moriez sinon je serais trop bas pour me refaire et dans une zone potentiellement turbulente.
    Autant quand on trouve un thermique , même si c'est plus ou moins turbulent , on sait exactement
    quoi faire (on le travaille ou si on le sent pas on se casse en chercher un autre plus loin) , autant
    quant on doit dériver , le pilotage est beaucoup plus fin . Il faut a la fois gérer son maintient dans la
    dérive , prendre de infos sur le relief pour estimer ou cela peut se redresser en colonne et surtout
    décider de son cap pour se retrouver dans une zone plus favorable et éviter le sous le vent . Sur le
    plateau de Valensole cela ne pose as trop de problème car si on lâche la dérive , on anticipe une pose
    convenable (a condition de se laisser la marge de pouvoir le faire) : c'est un super terrain
    d’entraînement !! Mais en montagne c'est un peu plus compliqué car il y a beaucoup plus de
    paramètres de perturbations .
    Bref il faut pas se louper sinon c'est le posé assuré , aussi sûrement que si vous deviez aller bosser
    le soir .
    Revenons a cette journée de mercredi qui finit a 19 h au terrain d'atterrissage de st André . Un peu
    plus de 5 h de vol …. ça pompe l 'énergie. Direction le clair logis car j'avais renoncé a prendre le
    matos de bivouac : trop froid en cette saison , je veux être en forme pour le lendemain ! Je rencontre
    un jildas qui me propose de m’héberger sous tente si c'est complet au gîte , et deux autre de Dignes
    dont Laurent qui m'invite a boire un coup au clair logis ….
    Repas gargantuesque Hervé le cuistot est top sympa …douche et dodo pour le rdv avec les autres
    pour une tentative vers Grenoble le jeudi.
    Les autres ont bien volés aussi Loic2 a Oraison , Antoine quasi à la vallée de l'asse son cop a ginna
    (yesss) et Fabrice a Quinson !!!
    Pas besoin de se lever tôt , pas de route a faire … ça c'est cool. J'ai le temps de monter tranquille au
    deco a pied.
    Le sentier jaune et facile et sympa … je me fais au passage un tas de chenille
    processionnaires...S'en est cafi!!! Mais je le regretterais le lendemain malgrès mes chaussures
    étanches.
    Un petit détour pour voir le « trou du chalvet » et je coupe pour retrouver le chemin....que je ne
    retrouve pas bien entendu. La c'est en mode sanglier que j'arrive au sommet du chalvet , pleins
    d’égratignures de partout et avoir faillit moultes fois glisser sur des colonnes de chenilles qui
    semblait vouloir venger leurs soeurs.
    Laurent , m appelle ils vont arriver au déco Est ...zut je suis trop haut , faut que je redescende un
    peu.
    Une bonne douzaine de voile … et on papote sur la façon d'envisager la transition morgon-mont
    guillaume : le premier au morgon décidera : ça c'est un plan comme je les aime.
    Jildas qui veut gagner du temps se met en l'air …. et se refait de justesse , un autre sauve son vol et
    viens reposer pour attendre. Je tente le coup aussi a 12h40 et c'est encore Sud-Est , au pire il y aura
    toujours moyen de remonter.
    Bon ben 30 minutes pour m extraire , après avoir fleurté avec le posé : c'est péteux , ça dérive bien ,
    mais je fini pas passer au dessus du chalvet et faire 2500 … c'est parti , les autres ont changés de
    crémerie depuis un moment et attendent un créneau au déco ouest a 14 h.

    C'est le printemps


    A 14 h je suis déjà a cheval blanc et un bon thermique bien puissant me monte a 3000 mètres il y a
    d'autres voiles bien haut , c'est parti pour la blanche.

    C'est le printemps


    Un thermique derrière le carton m’emmène a 2200 au Trauma...la c'est tonique de chez tonique
    mais du coup je suis sur la blanche et assure un plaf a 3300. J'ai repéré la voile de gildas dessous
    moi au trauma , c cool je l avais perdu , et laurent est en l air aussi.
    Y a aussi des voiles qui n’était pas au deco ...ça doit être des gars de bleine a tout les coup , ça veut
    dire qu'on est dans le bon timing !
    Il y a pleins de planeurs , les montagnes sont magnifiques avec leur manteau blanc … c 'est un régal
    d’être ici : que c'est beau !!! Mais que ça pèle !!!
    Un planeur me dépasse a ma droite et juste après je suis ballotté : contre sellettes un peu a droite ,
    un peu a gauche , de la commande ….tempo...bon ça se calme...c fou ça pourtant il m'a pas frôle et
    en plus je suis a 3000 , je dois pas être sous l influence des massif ?
    Ça tire a gauche vers deux planeurs qui enroulent bien...go et 3100 au niveau de dormillouse …
    c'est tout bon pour le morgon facilement , ou jildas viens d'arriver...il m'a dépassé sans que je m'en
    rende compte...faudrait que je vole un peu plus vite quand même. Mais bon , j'ai car même pris le
    temps de regarder le paysage...
    Mais c 'est bizarre ça continu de tirer a gauche … si je ne contre pas a la sellette j'arrive pas a aller
    droit....il y a autre chose qu'un puissant appel d'air, c'est pas possible! Je lève la tête et là je vois une
    belle clef entre c3 et frein b5 . Je comprend mieux … zut j'aurais pu me faire une vrille avec cette
    connerie quand j'enroulais tout a l heure... je garde le cap mais ne vois pas de solution : c'est un vrai
    noeud que ne demande pas du tout a se défaire seul. Tant c 'est une suspente qui a cassée et fait ce
    merdier ?
    Il est 15h30 et j’appelle les autres et leur annonce que je vais aller poser a Embrun (quitte a poser
    tôt autant que ce soit bien placé pour le stop). Il me dis de tenter un décro , mais un je sais pas faire
    et deux ça servirait a rien alors je me contente de me pencher a la sellette mais je vais quand même
    faire comme si j'allais tenter de raccrocher le mont guillaume juste pour le fun.
    Je fais deux tours de thermique au morgon , mais je le lache , je sens pas mon aile , je préfère me
    casser au dessus du lac .
    Je transite a 2500 et arrive au dessus du pibou a 1500 : ça dégrade pas mal .
    J'annonce ma perte d'altitude a Laurent qui va arriver au morgon pour qu'il fasse son calcul de gain
    nécessaire ….. et je leur souhaite bonne chance pour la fin du vol .
    J'assure un posé a coté de la zone de covoiturage .
    16h 30 je lève mon pouce et en deux stop me voilà a l entrée de l'autoroute ou de suite un gars
    immatriculé 83 me ramène direct au beausset!!!19h30 je suis a la maison bien au chaud !!!
    Retour en stop express , comme quoi ça a du bon de poser tôt !!!

    C'est le printemps


    Le lendemain je vérifie ma voile : une simple clef bien prise que je me suis fait en plein ciel , sans
    vraiment m 'en rendre compte : c fou ça !!!
    Jildas ira a Grenoble et Laurent a St Firmin …. bravo les gars … je retournerais tenter bientôt cette
    fameuse transition !!!
    Une belle aventure et des rencontres sympa et tout ça en seulement deux jours....le temps d'un week
    - end ….Merci Fab pour l'aller jusqu à la Sainte !!!
    J'ai appris aussi qu un gars s'est fait mal sur coste longue ce jeudi …. n 'oublions pas que les
    conditions printanières sont parfois violentes , que nos vols d'hiver chez nous ne nous ne nous
    préparent pas forcement a ces conditions .

    MIG

    « Le sémaphore magique de dimanche dernier.Un Cube à décortiquer »

  • Commentaires

    1
    ksuxcle
    Dimanche 2 Avril à 14:00

    Mig tu perds tes repères : "tout ça le temps d'un weekend" ! T'as oublié mais les weekends c'est samedi et dimanche... sarcastic

    La semaine prochaine je pars 2 semaines à st-andré et bleine. On aura l'occasion de crosser ensemble ...

    Sinon la transition du Morgon au Guillaume, on peut aussi comme il y a deux ans avec frigo passer par le colombis en arrivant à dormillouse, puis transition direct la batie neuve, puis les richards, etc...

    2
    ksuxcle
    Dimanche 2 Avril à 14:01

    C'est facile de se repérer, la semaine il fait beau et il y a de bonnes journées, le weekend il pleut et des journées de merde... ouch

    3
    Dimanche 2 Avril à 17:35

    ça fait plaisir de voir que sur une belle journée il y a des pilotes qui tentent le coup et font de beaux vols.

    A quand un week-end comme ça ?

    4
    Pot'Air
    Mardi 4 Avril à 00:12

       ...   Merci pour la balade ...  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :